SAUVETAGES

Notre Mission sensibilisation

« Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens. »

article 515-14 du code civil, créé par la loi n° 2015-177 du 16 février 2015

Dans le milieu de l’évènementiel et de la reconstitution, de nombreux chevaux font l’objet de négligences par ignorance ou laxisme des cavaliers et des organisateurs.

Accessoirisés, les chevaux sont souvent inadaptés au travail demandé. L’usage de chevaux de boucherie, de chasse à courre, de club, ou de particulier est largement répandu.

Sans entraînement physique, sans désensibilisation régulière à l’environnement, sans expérience et professionnalisme des cavaliers (les galops FFE sont très loin d’être suffisant comme niveau équestre) les risques d’accidents sont démultipliés.

Dans les coulisses, les conditions de détention sont souvent inadaptées. Pour calmer les chevaux nerveux, on utilise des tranquillisants. La faim et la soif peuvent aussi être un moyen de rendre les chevaux plus dociles.

Nous menons sans relâche des actions de prévention auprès des organisateurs et des utilisateurs d’animaux en spectacle.

Notre société s’engoue pour le bien être animal. Les images circulent vite sur les réseaux sociaux. Démarquez-vous en affichant un évènement impliqué dans une utilisation éthique des chevaux.

Entourez-vous, prenez conseil !

Méfiez-vous des propositions trop alléchantes, au budget léger. Un cheval de métier à l’année coûte cher à l’entretien. Quoi que l’on vous raconte, une Ferrari à 200 Euros, ça n’existe pas !

Exigez la présence d’un professionnel du cheval, lui seul est assuré en cas d’accident. La FFE ne couvre pas les accidents de reconstitution et de spectacle. La responsabilité civile associative ou personnelle ne couvre pas l’évènementiel non plus. Beaucoup d’organisateurs l’ignorent, beaucoup d’associations et de cavaliers aussi.

Un cheval qui prend peur, c’est 500kg qui décolle de 0 à 25 km/heure en 2 secondes. Soit 2 Tonnes de pression. La force est équivalente à celle d’un taureau de corrida ou d’un jeune rhinocéros.

La peur ne se maîtrise pas, elle se prévient.

Pour toute demande d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à prendre contact avec nous, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Retour page d’accueil